Extrait du recueil: Des Larmes rouges par Amoulaye

ETERNEL INSATISFAIT

Que le sucre me semble salé,
Je ne m’ennuierai pas avec la solitude,
Les flots m’inondent et m’empêchent d’être heureux,
Je me tourne vers moi pour repartir vers moi,

Perdu dans ma prosternation,
Ta nouvelle demeure me serve de direction,
Certains parlent du pays des merveilles,
Mais moi je voulais te voir vieille,

Quel est ce pays où même maman fut accueillie?
Qui ne trie pas ses étrangers,
Dont les étrangers sont toujours accueillis,
Quelle hospitalité exagérée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s